Été 85

Été 85

Été 85

Le film fait partie de la Sélection Officielle Cannes 2020

vf sortie nationale

L’été de ses 16 ans, Alexis, lors d’une sortie en mer sur la côte normande, est sauvé héroïquement du naufrage par David, 18 ans. Alexis vient de rencontrer l’ami de ses rêves. Mais le rêve durera-t-il plus qu'un été ? L’été 85...

RÉALISATION : François Ozon
AVEC : Félix Lefebvre, Benjamin Voisin,
Philippine Velge
INFOS : 1h40 - FR - 2020
GENRE : Drame, Comédie

Bande annonce

Critiques

« Tout commence par une rencontre. Par un regard appuyé, un sourire, un mot malicieux. Une sensation de flottement, l’inconscience de l’adolescence, l’illusion de l’été, sa chaleur, son goût. Tout commence par deux personnes, deux garçons qui apprennent la vie, qui se cherchent chacun de leur côté, et ensemble aussi.
Sur fond de la côte normande dans les années 80, l’histoire a tout pour passer pour un flirt entre deux jeunes gens dans une société traditionnelle et une jeunesse débridée, si ce n’est quelques mots qui vont complétement chambouler leur vie et le film.
En effet, Eté 85, drame de François Ozon, ne nous conte pas qu’un flirt mais va plus loin dans le travail de réflexion sur la vie et la mort dans la jeunesse. Le film ne se contente pas seulement de nous parler d’une histoire en principe assez cliché, un flirt l’été entre deux garçons, mais nous porte sur un véritable questionnement par rapport à l’amour et à la mort.
L’homosexualité n’est alors plus le point central de l’histoire, mais un détail, le fond d’une histoire d’amour qui lit deux personnes et toute l’attention est portée sur la vie, et sur ce qu’est censé signifier la jeunesse, idée normalement préservé de l’autre thème prépondérant du film, la mort.
Cette dernière est doucement abordé, par un personnage d’Alex timide, curieux, intéressé par les rites mortuaires et un personnage de David plein de vitalité et d’énergie qui cherche à vivre au maximum.
On aime son histoire, sa réalisation, la manière dont tout est mené, et on aime les acteurs aussi, des gens attachant dont on se sent proche. C’est un plaisir pour les yeux, et un peu pour le cœur, quoi que les larmes peuvent s’immiscer lors du film.
À voir et à revoir. »

Mélanie, service civique à la MJC

Tarifs

Powered by SQYWEB