Pôle image

Éducation, Création, Diffusion

Dès 1982, la MJC met en place une activité cinéma, avec la conviction que le cinéma est un lieu de découverte, d’apprentissage et de réflexion. Elle initie un travail d'éducation à l'image et de soutien des films d’auteur. En 1993, la ville d’Orsay se dote d’un équipement dédié au cinéma : 2 écrans (180 et 99 fauteuils) en centre-ville, dont la gestion et la programmation sont assurées depuis lors par la MJC. En 2010, ces écrans sont équipés pour la projection numérique et la 3D, tout en conservant un projecteur argentique dans la petite salle.

Une équipe de bénévoles passionnés de cinéma participe au fonctionnement des salles. Un éventail de tarifs réduits et d’abonnements en facilite l’accès au plus grand nombre. Cette politique tarifaire fait écho à une des valeurs portées par la MJC qui est de favoriser l’accès de tous à la culture en minimisant les barrières financières.

Hall du cinéma Jacques Tati

Le cinéma de proximité Jacques Tati est classé « Art-et-Essai » et dispose des 3 labels spécifiques: « Jeune public », « Patrimoine et Répertoire », « Recherche et Découverte ».

Il propose environ 250 films par an, dont 80% « Art-et-Essai », tous projetés en version originale, répartis à plus de 30% de films français et plus de 25% de films européens. Plus de 50% des séances sont en exclusivité (1ère ou 2ème semaine) et des efforts sont faits pour proposer des avant-premières aussi souvent que possible, toujours liées à la venue du réalisateur, du producteur ou d’un acteur de renom. Grâce à son adhésion au RADI, le cinéma diffuse chaque semaine un court-métrage en avant programme. Le cinéma Jacques Tati est également le seul cinéma essonnien labellisé « Europa Cinemas ». De plus, la MJC Jacques Tati est membre fondateur de l’association Cinéssonne et participe à ce titre au Festival du « Film Européen en Essonne » et aux actions d’éducation à l’image tout au long de l’année.

Une partie de la programmation (environ 50 films et 350 séances sur l’année) est dédiée à des films « grand public » pouvant attirer aussi un public non cinéphile. Ce type de programmation s’appuie en partie sur des projets comme « Coup de cœur Service jeunesse », « Ciné-Ma-Différence » ou sur une programmation jeune public plus classique. L’objectif est de pouvoir satisfaire l’ensemble des publics avec une attention toute particulière en direction des adolescents et jeunes adultes qui fréquentent moins le cinéma Jacques Tati. Toutefois, les conditions imposées par la distribution ainsi que les risques sur les subventions induits par la programmation de ces films à gros budget conduisent à ne les mettre à l’affiche qu’en 3ème ou 4ème semaine.

Dans une optique de transversalité et de diversification de ses publics, la MJC Jacques Tati a initié les séances d’« Opéra et Ballet au cinéma » (24 par an), retransmissions en différé de spectacles de scènes internationales, et les séances d’« Univerciné » (14 par an) qui pour certaines seront organisées en partenariat avec le Service Culturel. Le projet UniverCiné s’appuie sur une conférence, portant sur des thèmes d’actualité ou de réflexion, illustrée par un film, dans l’esprit d’une université populaire du cinéma. C’est dans ce même souci à la fois d’atteindre de nouveaux publics et d’assumer son rôle social, que la MJC a aussi mis en place les séances « Ciné Ma Différence » (10 par an) avec le CCAS de la Ville, et les séances « Coup de Cœur Jeunes », (13 par an) en partenariat avec le Service Jeunesse.

Le cinéma participe au « Mois du Film documentaire » en lien avec les Médiathèques du Plateau de Saclay, ainsi qu’à plusieurs manifestations locales qui l’invitent à programmer des documentaires et organiser des débats.

Accueil du cinéma Jacques Tati

La MJC veut d'autre part améliorer la qualité de son accueil dans les salles et renforcer la communication de ses programmes. Pour cela, afin de compléter sa lettre d’information électronique régulière, des développements sont engagés pour mettre à disposition du public l’ensemble des technologies modernes (application pour mobiles et tablettes, mise à disposition de flashcode …).

La communication visuelle plus traditionnelle sera aussi renforcée avec la mise en place d’une signalétique extérieure plus visible, la multiplication des points de diffusion chez les commerçants ou l’utilisation des panneaux publicitaires Decaux à chaque opportunité.

Enfin, le cinéma met à la disposition de ses spectateurs les documents élaborés par l’AFCAE (Association Française des Cinémas d’Art et Essai) et le GNCR (Groupement National des Cinémas de Recherche) promouvant des films en en éclairant certains aspects.

La MJC développe depuis de nombreuses années une politique d’éducation à l’image en direction de tous les publics et souhaite poursuivre et diversifier son investissement dans ce sens. Cela se traduit par son implication continue dans les différents dispositifs scolaires « École, Collège et Lycée au cinéma » (un projet d’éducation à l’image proposé auprès de 7 établissements), dans sa collaboration avec l’Université du Temps Libre autour de films du patrimoine principalement en direction des seniors.

C’est aussi dans cette dimension de formation que s’inscrivent les débats et les analyses filmiques (112 par an) proposés lors des séances ou à l’occasion de stages et d’ateliers dans différents lieux extérieurs, souvent à l’aide de tablettes numériques et au procédé CinéQuaNox pour leur apport interactif et ludique. C’est un projet pédagogique et technique innovant que la MJC souhaite continuer à développer.

Le pôle Image comprend aussi des ateliers et des clubs permettant à tous les publics de pratiquer des activités variées comme la vidéo (Orsay Cam) ou la photographie (Club Photographique d’Orsay), et d’autres en projet à l’exemple de l’atelier court-métrage pour favoriser la création sous forme de vidéos ou de photographies. Ces travaux sont mis en valeur et soumis au débat par la réalisation d’expositions de photographies dans divers lieux ou par la projection de vidéos sur les écrans du cinéma.

Enfin, la MJC projette de mettre en place un centre de documentation, en mettant à la disposition du public des ouvrages sur l’histoire et l’actualité du cinéma et de la photographie. Cette bibliothèque ressource constituera un lieu ouvert propice aux rencontres et aux échanges autour de l’image.

Le dynamisme et les compétences de la MJC Jacques Tati dans ce pôle Image sont reconnus et constituent un socle solide permettant d’envisager de nouveaux partenariats et de nouveaux projets. En particulier, la MJC est prête à travailler, avec l’accord de la Ville, sur la reconversion de l’actuel auditorium en 3ème salle de cinéma, pour accroitre le potentiel de ce lieu propice aux débats et aux conférences.

Powered by SQYWEB